HISTORIQUE

 

C’est en 1942 que les premiers projets d’une fondation d’un Ski-Club naissent à Grandvillard. Quelques réunions sont organisées ; l’affaire reste en suspens et échoue. Tous les jeunes, sont à cette époque, sous les drapeaux.

 

Cependant,  au début mars 1947, un concours de ski a lieu. Quelques jeunes y prennent part et, après avoir goûté aux joies du ski, ils décident de fonder un ski-club.

 

Le 13 de ce mois de mars, une assemblée a lieu à la petite salle de l’Hôtel du Vanil-Noir où 13 membres sont présents.

 

Pleins d’espoir et d’enthousiasme, ils décident la fondation de la société. Des statuts sont élaborés et le comité élu.

 

Voici la composition de ce comité :

 

Président                      Joseph Borcard

Vice-Président            Noël Raboud

Caissier                          Joseph Musy

Secrétaire                    Casimir Raboud

Chef matériel             Gilbert Delacombaz

 

La liste d’adhésion au sein de la société est signée par d’autres membres fondateurs. En voici les noms :

 

Raymond Borcard

Alfred Currat

Auguste Dupont

Jacques Frésey

Béat Jaquet

Gaston Raboud

Joseph Raboud

Siméon Raboud

 

Au crépuscule de cette mémorable soirée, Grandvillard compte, dans ses rangs, une nouvelle société.

 

Pour que la caisse puisse respirer, les premières cotisations sont fixées à Fr. 8.— par mois, plus un supplément de Fr. 12.— en hiver. Donc vous voyez, on est encore assez gentils avec vous, avec le montant des cotisations aujourd’hui. Pour l’époque, c’était déjà pas  mal d’argent !

 

Que de volonté et de courage déploient ces jeunes pionniers pour réussir dans leur entreprise !

 

Dans cette rétrospective, nous souhaitons vous faire revivre les moments les plus marquants du Ski-Club :

 

De 1947 à 1950, la jeune société participe à divers concours de ski de fond et de ski alpin. En 1949, une grande joie règne dans le camp des coureurs de Grandvillard puisque son président, Jo Borcard, remporte le combiné du Championnat de l’Intyamon.

 

Le 14 août 1949, une croix de chêne, la première, est érigée au sommet du Cua. Après bien des peines, cette croix se dresse fière et majestueuse, symbole de foi. Une messe est célébrée à son pied par M. Le Curé Paul Chollet, entouré d’une centaine de montagnards.

 

Dans le courant de l’année 49 également, une équipe de jeunes demande leur admission au sein du Ski-Club. L’effectif grandissant est un gage réjouissant pour l’avenir.

 

Durant la période qui nous conduit de 1950 à 1955, la société s’agrandit encore avec 10 nouveaux membres actifs. Nos premiers membres d’honneur, Monsieur le Curé Chollet et Monsieur Léon Dupont (dit Lonlon) sont nommés lors de la soirée du 27 décembre 1953.

 

L’esprit de compétition règne dans la société. Il n’y a qu’à rappeler les grands coureurs de l’époque qui sont Joseph Décrind, Marcel Jaquet, Roger Fragnière qui tous, sont sélectionnés pour les championnats romands à Bulle.

 

Nous continuons notre route pour arriver aux années 56-60

 

La saison la plus marquante est l’organisation des championnats gruériens de ski de fond, le 6 janvier 1957. La participation est d’environ 90 coureurs. C’est un énorme travail puisque la veille du concours il a neigé toute la nuit et à cette époque les chenillettes n’étaient pas encore connues.

 

Malheureusement, c’est à ce moment le déclin et la fin du ski de fond pour notre Club.

 

Le Derby de Praz-Fleuri a également un grand succès durant cette période, Lucien Raboud, grand espoir du Club, remporte, de haute lutte, le slalom spécial de 59 en présence du champion fribourgeois.

 

Pour fêter le 10e anniversaire de la fondation, un fanion est béni. Le projet de ce dernier est élaboré par le président Roland Zenoni ainsi que par François Dupont, sellier et Jean-Pierre Baudevin.

 

Le 9 juin 1957, lors d’une magnifique fête toute de simplicité, notre fanion est béni. Le parrain est Augustin Pasquier et la marraine Julie Robatel.

 

A part quelques démissions de certains membres actifs, la société vit des jours paisibles avec de magnifiques randonnées en montagne durant l’été et l’hiver le ski se pratique avec beaucoup de plaisir.

 

Les 11 et 12 février 62, le Ski-Club se rend aux Championnats du monde de ski à Chamonix. Un voyage inoubliable au pied du Mont-Blanc. La descente du dimanche est un spectacle magnifique sur la piste vertigineuse des Housses.

 

La construction d’une cabane de Club est projetée. Les autorités communales mettent à disposition le Fenil de Praz-Fleuri. Après bien des discussions, l’idée d’une réfection de ce fenil est abandonnée.

 

3 membres, Claudy Jaquet, Jean-Claude Borcard et Robert Currat participent aux championnats romands à Bulle. Les résultats sont honorables !

 

Au terme de ses 18 ans d’existence, notre chère société compte dans ses rangs : 32 membres actifs, 8 membres d’honneur et 63 membres passifs.

 

Durant les années 65 à 70, le Ski-Club revient à son point de départ : Le Praz Châtelain.

 

Que de souvenirs là-haut :

 

  • c’est d’abord l’achat d’un téléski, décision prise non sans difficulté

  • c’est l’organisation, non sans peine, de la vie d’une cabane, vie nouvelle pour le Club, avec ses espoirs et ses déboires

  • c’est aussi ses traditionnels matchs aux cartes

  • c’est aussi les concours internes

  • c’est aussi le Derby du Praz

  • c’est aussi le problème de l’ouverture de la route, les transports, le gardiennage du weekend

  • c’est aussi le premier Dodge offert par Jo Borcard avec des plaque de l’entreprise Décrind

  • c’est aussi le premier camp de ski des enfants

  • c’est, c’est… que de choses encore à dire.


    Après une assemblée houleuse en juin 73, nous renonçons au contrat qui nous lie avec les propriétaires du Praz-Chatelain et c’est en en novembre de la même année que le Club arrête sa route au Buth dans les locaux de la colonie.
     

  • En mars 73, le Club organise une soirée afin de marquer le 25e anniversaire.

  •  

    Le 19 juillet 1975, notre société refait le chemin de croix du Cua. Les années et les intempéries ont eu raison de la première croix.

     

    L’inauguration du Parcours Vita en 78 entièrement aménagé par les membres du Ski-Club à la force du poignet et avec un bon nombre d’heures de bénévolat donne la possibilité aux habitants du village de s’entrainer et faire du sport en pleine forêt du côté de la grotte.

     

    En 82, l’organisation des championnats gruériens à Moléson et en 83 les Championnats fribourgeois OJ marque cette période.

     

    Le 40e anniversaire de la société est commémoré par une sortie à Crans-Montana lors des Championnats du monde, par un Interneige au Buth, par un 3e chemin de Croix au Cua, notre 2e croix ayant été foudroyée et par un banquet officiel.

     

    En octobre 87, à l’assemblée annuelle, le président, notre ami Jean-Pierre Amey, à la tête du Club pendant 5 ans, passe le relais à Daniel Raboud.

     

    Nous organisons, en juin 89, conjointement avec le FC Grandvillard, une disco en plein air au terrain de foot à Grandvillard.

     

    C’est à l’assemblée annuelle en 1989 que la décision d’abandonner la location du Buth est prise à l’unanimité. Une nouvelle trajectoire se dessine à l’horizon : Praz-de-Jean.

     

    Tout d’abord, la société fait l’acquisition de l’ancien téléski sur assiettes de Bellegarde. Ce dernier sera installé pour la première fois durant l’hiver 90/91 et donnera la satisfaction escomptée. En effet, notre mini-station est bien fréquentée et l’on vient de loin pour apprendre à skier aux enfants débutants. Les écoles du cercle scolaire aiment également a y passer des après-midis sportifs.

     

    Très vite, le besoin d’une buvette se fait sentir et le problème est réglé, tout d’abord par la location de 2 container Cotub, puis en 94 de l’achat de deux Müller-Box, lesquelles sont installées, l’hiver, à Praz-de-Jean et louée l’été au FC Grandvillard.

     

    Une idée germe au sein du Ski-Club de Grandvillard. L’organisation d’une course de ski de fond à travers le village est agendée à l’année suivante avec l’appui de deux autres sociétés locales. Le DEFI prend forme en 1989 La neige n’étant malheureusement pas au rendez-vous, la petite équipe d’organisateurs décide alors de remplacer les skis par des VTT. Un tracé est plus ou moins improvisé… Daniel Raboud et Francis Maillard en sont les principaux instigateurs.

     

    L’année 90 est à marque d’une pierre blanche, puisque c’est le samedi 3 février que prend naissance la 1ère « Grandvillardine ». Malgré une pluie battante, l’ambiance et la bonne humeur sont aux rendez-vous. Sous l’aspect uniquement humoristique, les premières éditions de cette fête au village remportent un succès réjouissant.

     

    Année après année et forte d’une bonne organisation et réputation, notre Grandvillardine devient une course nationale de VTT, même qu’en 97, notre course est inscrite au calendrier international avec la Wheeler Cup.

     

    En 1998, la Grandvillardine change de nom est devient l’Open Bike Haute-Gruyère.

     

    L’Open Bike Haute-Gruyère est devenue la manifestation incontournable du mois de septembre dans l’Intyamon et en Suisse Romande. Elle fêtera cette année sa 28e édition.

     

    En août 1990, 4ème et dernier chemin de Croix au Cua pour ériger une nouvelle Croix, l’orage ayant pour la 3ème fois effacé tous nos efforts. Cette fois-ci, l’expérience aidant, la pose d’un paratonnerre est inéluctable et laisse présager de longues années de à la croix actuelle.

     

    Le 29 octobre 94, le Ski-Club, représenté en grand nombre, participe à son premier Marchethon à Lausanne. Manifestation sportive de parrainage organisée au profit des enfants atteints de mucovisicidose. Cette épreuve sportive et pour une bonne cause, trouve d’ailleurs toujours aujourd’hui encore une place ancrée dans le programme des activités de notre Club.

     

    Le 30 août 1997, le 50e anniversaire du Ski-Club est fêté en grande pompe avec une messe, cortège, élection de membres d’honneur et banquet officiel à la halle de gym de camp militaire à Grandvillard. Lors de cette journée, le nouveau drapeau, l’actuel, imaginé, dessiné et conçu par Charly Borcard, époux de notre marraine Zizette, est béni !

     

    De 97 à 2005, durant l’hiver, l’exploitation de la mini-station de Praz-de-Jean marche bien. Nous essayons de la rendre attractive par l’organisation de soirées nocturnes en éclairant la piste, par des descentes aux flambeaux, par des soirées Pizol, par des concours parallèles et des concours des enfants et par le traçage d’une piste de ski de fond.

     

    Le camp de ski des enfants a lieu presque chaque année à Bellegarde dans le chalet du Ski-Club de Botterens. Une cinquantaine d’enfants y participent chaque année.

     

    En 98, après plus de 11 ans passée à la présidence du Club, Daniel Raboud passe le flambeau à Nicolas Jaquet qui oeuvra pendant 2 ans. En 2000, à l’assemblée annuelle, Frédy Pittet, 1er bullois à reprendre les reines du Club, succède à Nicolas Jaquet.

     

    En 2007, le 60e anniversaire du Club est fêté avec un banquet officiel et remise de diplômes d’honneurs.

     

    En 2009, l’Open Bike Haute-Gruyère fête ses 20 bougies avec près de 1400 coureurs (record de participation) et ses 600 bénévoles.

     

    En 2013, lors de l’assemblée annuelle, présidée par Xavier Beaud, qui a repris la présidence en 2009, la lourde décision de mettre fin à l’exploitation du téléski de Praz-de-Jean est prise. Ce terme correspond à la fin du droit d’exploiter accordé par le CITT. De plus, de gros problèmes coûteux sont arrivés. En effet, le téléski de Praz-de-Jean avait déjà bien vécu et il étant pour lui de s’éteindre définitivement.

     

    Toutefois, le 7 mai 2013, une commission de 18 membres est mise sur pied pour l’étude de l’achat d’un nouveau téléski, d’une nouvelle chenillette et d’une nouvelle buvette. Tout le monde est très motivé à remettre au plus vite sur pied la station de Praz-de-Jean. D’ailleurs, notre très regretté Claudy Jaquet, passait quasiment le 90% de son temps à chercher sur internet, à se déplacer en Valais pour nous trouver la meilleure des solutions.

     

    Quelques mois après et après une étude approfondie, nous nous sommes tous rendus à l’évidence qu’il n’était pas possible d’investir autant pour une nouvelle station. Les côuts sont énormes et le manque de neige est un autre aspect.

     

    Aujourd’hui, notre société compte un comité de 5 membres, 131 Membres actifs, 88 Membres d’honneur dont 2 fondateurs qui sont : Gaston Raboud et Noël Raboud, 50 Membres passifs. Notre grande famille totalise donc, tout confondu, 271 membres.

     

    Tout au long de l’année, nous proposons diverses activités à nos sociétaires, dont, entre autres :

     

  • Le Marchethon à Givisiez

  • Le loto

  • Une sortie culturelle – le 8 décembre dernier, nous avons été visiter le Palais Fédéral à Berne

  • Le camp de ski des enfants – pour autant que les conditions le permette

  • Le concours de membres en nocturne à Moléson

  • Une sortie à ski de 2 jours tous les 2 ans

  • Des sorties à ski le samedi ou dimanche

  • La gym à la halle du camp tous les mercredis de novembre à février sous la houlette de notre moniteur physique Richard Courtin.

  • Le pic-nic annuel

  • L’illumination de la Croix du Cuà

  • Depuis la finale du Groupe E Tour – course à pied qui a lieu le mercredi soir avant l’Open Bike.

     

    Comme vous avez pu le constater, nous ne sommes pas un Ski-Club de compétition. Les jeunes qui désirent s’adonner au ski de compétition sont accueillis par notre voisin des ski-club, le ski-club Vudallaz qui possède une très bonne infrastructure de compétition.

     

    Pour notre part, nous axons notre programme sur le ski pour tous en offrant un vaste choix d’activités aussi sportives que diversifiées.

     

     

    Historique écrit par Vincent Raboud, Président, mars 2017